Identifications des animaux : modalités et réglementation

Vous êtes sur le point de voyager à l'étranger ou en zone frontalière ?

Toutes les formalités par pays sont ici !

Quels vaccins pour mon animal ? Pourquoi le vacciner ?

La vaccination permet de protéger votre animal contre des maladies d'origines virales ou bactériennes graves voire mortelles. Certaines sont également transmissibles à l'homme : en vaccinant votre animal, vous le protégez tout en étant acteur de la santé publique. Les premiers vaccins peuvent se réaliser dès le plus jeune âge. La plupart d'entre eux se font en deux injections, puis le rappel est annuel.

CHATS

La primo vaccination est constituée de deux injections espacées d'un mois, puis le rappel est annuel. La vaccination des félins peut commencer dès l'âge de 2 mois. Le vaccin contre la rage n'est obligatoire que dans certaines conditions (voyages, zones infectées, etc...).

         

Typhus
 
Il se manifeste par une gastro-entérite sévère voire hémorragique.
Le décès des chatons peut survenir dans 90% des cas.

Cette maladie et très contagieuse et se transmet facilement car le virus est très résistant dans l'environnement.

Coryza

Résultat de l'association de deux virus, le coryza est à l'origine de troubles respiratoires et oculaires contagieux.

 

On observe des éternuements, des larmoiements, de la toux et peut s'accompagner d'ulcères de la bouche ou de la langue.

 

Si un chat est vacciné après contamination ou transmission par la mère, celui-ci reste néanmoins porteur de la maladie et peut donc en présenter les symptômes.

Leucose
Elle provoque l'apparition de tumeurs et une baisse progressive du système immunitaire.
La transmission peut se faire via la salive, les griffures/morsures, les contacts naseaux, par le lait de la mère et lors de la gestation.
Il existe un test qui permet de détecter la présence de cette maladie, conjointement au SIDA du chat.

CHIENS

La primo vaccination est constituée de deux injections espacées d'un mois, puis le rappel est annuel. La vaccination des chiens peut commencer dès l'âge de 2 mois. Le vaccin contre la rage n'est obligatoire que dans certaines conditions (chien catégorisé, voyages, zones infectées, etc...).

Leptospirose
Cette maladie est liée à des bactéries (leptospires) que l'on trouve dans l'urine des rongeurs. Elle est contagieuse  pour l'Homme.

 

Elle se manifeste généralement par des troubles digestifs graves et une insuffisance rénale (urines jaunes foncées voire marrons).  

Il existe des tests sanguins pour détecter cette maladie.
Parvovirose
Virus très contagieux, il entraine des gastro-entérites sévères voire hémorragiques, parfois associées à de la fièvre.
 
Le parvovirus est très résistant dans l'environnement et se transmet facilement entre les individus.  
Virus très contagieux, il entraine des gastro-entérites sévères voire hémorragiques, parfois associées à de la fièvre.
 
Le parvovirus est très résistant dans l'environnement et se transmet facilement entre les individus.  
Il existe des tests sanguins pour détecter la maladie.
Maladie
de
Carré
 
Elle provoque des troubles digestifs (vomissements, nausées, diarrhées), respiratoires, nerveux, oculaires ou encore dermatologiques.
 
Elle est très contagieuse, souvent mortelle et concerne les animaux de tous les âges.
Hépatite de Rubarth
 
L'hépatite de Rubarth est due à un virus qui se manifeste par de la fièvre, des troubles digestifs et une atteinte grave du foie.
Piroplasmose
 
Les piroplasmes sont des parasites du sang transmis par les tiques.
Les symptômes fréquemment rencontrés sont une baisse de forme, de la fièvre oscillante, l'émission d'urines foncées et les muqueuses pâles.
Toux du chenil
 
Parfois exigée lors de réunion d'animaux (gardiennage, concours, agility, dressage...), elle se manifeste par une trachéo-bronchite très contagieuse.
De nombreux agents sont impliqués dans cette maladie (bactéries, virus).

LAPINS

La primo vaccination débute dès l'âge de 5 semaines contre la myxomatose et la maladie virale hémorragique (VHD).

Myxomatose
 
Le virus est très résistant dans le milieu extérieur.
La forme nodulaire est caractérisée par de la fièvre, une anorexie, des anomalies oculaires, des oedèmes. Les nodules sont sur la face et les organes génitaux.
La forme respiratoire est associée à des signes oculaires, des lésions cutanées des oreilles et de la face, de la gêne respiratoire type "coryza".
VHD
 
La transmission du virus est d'autant plus grande qu'il est très résistant dans l'environnement. L'évolution est rapide et mortelle, les symptômes n'ont parfois pas le temps d'apparaitre.
Les lapins présentent une fièvre puis une hypothermie, des signes nerveux (convulsion), des saignements dans les selles ou des narines.

Identifications des animaux de compagnie

Carnivores domestiques : chiens, chats, furets

Carnivores domestiques : chiens, chats, furets

Aujourd'hui, l'identification des carnivores domestiques (chiens, chats, furets) par puce électronique ou tatouage est une obligation légale (Article L-212-10 du Code Rural et de la Pêche Maritime). L'absence d'identification est une infraction sanctionnée par une amende de 4ème classe. (Article R.215-15 du Code Rural et de la Pêche Maritime).

 

L'identification consiste à lui attribuer un numéro unique par puce électronique ou tatouage, qui est valable de sa naissance à sa mort. A ce numéro correspond une description physique de l'animal, son identité ainsi que celle de son propriétaire avec ses coordonnées. Ces informations sont enregistrées dans un fichier national uniquement consultable par les autorités compétentes (personnel vétérinaire par exemple).  

Pour plus d'informations concernant l'identification des animaux domestiques : https://www.i-cad.fr/

Espèces non domestiques : tortues, serpents, lézards...

En application des articles L.413-6 et R.413-23-5 à R.413-23-10, l’ensemble des animaux de la faune sauvage captive (hormis les gibiers), dont les espèces sont protégées au niveau national ou inscrites aux annexes 1 à D du règlement (CE) N°338/97 du Conseil du 9 décembre 1996 (règlement CITES) sont tenus d’être identifiés, c’est-à-dire marqués individuellement et enregistrés dans un fichier national d’identification.

Depuis le 15 juin 2018, cette identification est donc devenue obligatoire pour ces animaux non domestiques comme les serpents, les tortues, les lézards... la liste exhaustive de ces animaux est téléchargeable ici (d'après le site officiel i-fap) :

 

 

Le marquage peut être effectué par transpondeur électronique, et lorsque l'animal ne peut être pucé il devra être identifié par photos (quand le fichier i-fap le permettra). Les reptiles concernés ne peuvent désormais plus être vendus légalement s'ils ne sont pas marqués.

 

Pour plus d'informations concernant l'identification des animaux non domestiques : https://www.i-fap.fr/